Grey's anatomy

L'actualité de la plus passionnante des séries hospitalières
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview d'Ellen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
catmamour
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 02/09/2009
Age : 38

MessageSujet: Interview d'Ellen   Mer 2 Sep - 16:44

La presse n'a pas été tendre avec toi quand tu as été victime de l'émission Punk'd où Ashton Kutcher t'a fait une mauvaise farce...

Oui avec l'aide de mon fiancé, ils ont filmé dans un café où une serveuse s'est mise à flirter outrageusement avec mon homme. Je me suis évidemment mise très en colère, mais quand l'émission a été diffusée, ils ont coupé les scènes de flirt les plus provocantes. J'ai donc été accusée de m'être très mal conduite par la presse et certains fans. Mais je continue à trouver que ma réaction était justifiée étant donné les circonstances.

Tu étais toi même serveuse avant de devenir actrice. Comment te comportais-tu avec les clients ?


J'ai souvent travaillé dans les bars à cocktail très chic avec des clients très riches. Je n'étais pas la reine de la préparation des cocktails, mais j'étais très douée pour m'assurer de bons pourboires. Si l'argent que les clients posaient sur le bar n'était pas suffisant, je les faisais attendre et je n'hésitais pas à être désagréable avec les mauvais payeurs. A force, c'était payant. Les clients savaient qu'à moins de poser 20 dollars sur le bar, ils n'auraient pas leur verre ! [rires]

Comment as-tu vécu le scandale médiatique qui a suivi les déclarations homophobes d'Isaiah Washington sur le plateau de la série ?


Nous avons tous traversé une période très pénible, mais je crois que cette crise a fait du bien à tout le monde. Nous en sommes ressortis plus fort et l'atmosphère s'est assainie sur le plateau.

Malgré les dénégations, les journalistes américains continuent à t'accuser d'être anorexique. Est-ce que ça t'attriste ?


Plus que ça, ça me pose un vrai problème. J'ai toujours été maigre et dans ma famille on me surnommait la brindille. Je comprends que la presse s'inquiète quand on voit une comédienne perdre soudainement du poids. Mais si vous me voyez dans mes rôles précédents ou si vous regardez des photos de moi petite, vous constaterez que j'ai toujours été très fine. Ce qui me rend dingue, c'est que l'anorexie est un problème grave. Il est important d'en parler, mais pas en accusant des actrices qui ne souffre d'aucun trouble alimentaire ! Je reçois des lettres de fans âgées de 13 ou 14 ans et ça m'ennuie que ces jeunes filles se demandent si je suis ou non en bonne santé. Je ne veux pas qu'elles croient que je m'affame pour avoir ma silhouette et je ne veux surtout pas qu'elle fasse cela pour me ressembler.

Contrairement à ton apparence très douce, tu as l'air d'avoir un sacré caractère...


Je suis italienne ! Les gens l'oublient parce que je suis blonde, mais mon caractère me vient de mes origines italiennes. Je n'ai pas mauvais caractère, mais je ne me laisse pas faire. Beaucoup de choses me rendent folles de rage, à chaque fois que je vois le président Bush à la télé, j'enrage, car il est vraiment médiocre.

L'attitude de Meredith dans la saison 3 a t-elle suscité beaucoup de réactions aux Etats-Unis ?


Je dois constamment défendre Meredith aux USA, car le fait de briser un mariage est très mal vu, même si j'estime que le mariage du docteur Mamour était déjà terminé avant son arrivée à Seattle. Si Meredith était un homme, personne ne s'offusquerait de son comportement et tout le monde trouverait son attitude logique et fascinante. En fait, c'est la brève liaison entre mon personnage et George qui m'a le plus choqué. Le pire, c'est que je ne voulais pas embrasser T.R. Je l'adore, mais je n'imaginais pas que je devrais un jour l'embrasser dans la série. J'ai donc eu beaucoup de mal à tourner nos scènes romantiques.

Qu'est-ce qui est le plus dur pour toi dans la série ?


Tourner vêtue dans ces horribles pyjamas bleus. Je suis une vraie fan de mode depuis toujours, et pendant longtemps je vivais dans les pires appartements, mais j'avais toujours le dernier sac ou les dernières chaussures à la mode. Aujourd'hui, je tourne dans une série où Meredith doit être fatiguée, mal coiffée, et mal habillée. Je crois que l'univers essaie de me donner une leçon ! [rires]

N'as-tu jamais regretté de ne pas avoir poursuivi tes études ?


J'ai quitté l'université au bout de trois semaines, car je m'ennuyais à mourir. Les autres étudiants ne pensaient qu'à boire de la bière et à parler de choses futiles. Je suis donc partie rejoindre des amis gays qui vivaient à Miami et qui s'amusaient comme des fous. J'ai pris un job de serveuse et je n'avais pas vraiment de projets d'avenir. Mais je voulais vivre la vie à fond. J'ai perdu ma mère à 4 ans et quand vous perdez un parent aussi jeune, ça devient une vraie force de vie. Vous savez que vous n'avez pas de temps à perdre. J'ai toujours eu la sensation que j'avais la responsabilité de vivre la vie que ma mère n'avait pas eue. C'est pourquoi travailler 80 heures par semaine ne me gêne pas. L'important est de profiter de chaque minute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Interview d'Ellen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une interview de Jean Raspail
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» Interview Cedras
» interview de lichen par jol sur les futur modifications
» [09/06/11] SWTOR E3 : Interview de Daniel Erickson par Fureur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grey's anatomy :: Les acteurs :: Ellen Pompéo-
Sauter vers: